2013

Décembre 2013

En décembre, le décompte concerté des aigrettes, hiboux moyen-duc, râles d’eau et bécasses des bois de la réserve à la tombée de la nuit a permis de recenser les espèces présentes : point de hibou moyen-duc, mais les autres oiseaux recherchés étaient bien au rendez-vous.  

grande_noe_crepuscule.jpg

Avec près de dix grandes aigrettes recensées, il s’agit d’un nouveau record pour le site. Cet ardéidé à la répartition cosmopolite est un grand échassier vivant près des rivières, marais, étangs, … D’une taille un peu supérieure au héron cendré, la grande aigrette est le plus grand représentant des hérons d’Europe. À cette période, outre sa taille, son plumage blanc immaculé et son bec jaune en forme de poignard permettent une identification facile. Cette espèce a bien failli disparaître au début du 20ème siècle à causes de ses plumes nuptiales (dénommées aigrettes) très prisées des chapeliers pour orner les chapeaux de ces dames. 

grande aigrette

À la Grande Noé, vous pourrez l’observer près de la roselière arpentant les zones peu profondes afin de débusquer les insectes et les vertébrés aquatiques qu’elle cherche à faire sortir de leurs cachettes en faisant vibrer ses pattes. Trompée par ce subterfuge, la proie repérée n’a plus guère d’autre issue que de fuir, esquive rarement couronnée de succès ! Avec un peu de patience, peut-être l’observerez vous en train de transpercer un poisson d’un coup de bec sur la réserve ou, à proximité, en train de muloter ou de véroter.

Novembre 2013

Stage hivernal de la Grande Noé, le 30 novembre et 1 er Décembre :

Un superbe temps lumineux nous a accompagné tout le week end. Il nous a permis de détailler dans des conditions optimales de nombreuses espèces peu communes ou difficiles à voir. Le Butor étoilé s'est laissé admirer, chose rare, par la vingtaine de participants. Le Harle piette n'a pas été en reste en se montrant très coopératif face aux nombreux observateurs. Une partie des participants verront très bien le garrot à oeil d'or le samedi après-midi, celui-ci se montrant farceur le dimanche matin. Nous nous déplacerons plusieurs fois autour du lac des 2 amants pour mieux le voir mais plus la journée avançait plus les garrots s'éloignaient de nos points d'observation.

DSC_4021_2.jpg

Garrot à oeil d'or

Octobre 2013

Petit à petit, les hivernants commencent à arriver. Fin Octobre, le butor étoilé a pris ses quartiers d’hiver peu de temps avant le premier garrot à oeil. 

butor

Butor étoilé / Photo Christian Gérard

Mais c’est le fuligule morillon qui se regroupe actuellement en masse sur la Grande Noé et les ballastières environnantes. Ce canard plongeur fait des apnées de 10 à 20 secondes et grâce à ses pattes palmées peut plonger parfois à 7 mètres de profondeur pour y trouver des mollusques ou des insectes aquatiques. Il broute aussi des végétaux qu’il vient chercher en bordure de l’eau. Originaire des régions nordiques comme la Scandinavie ou l’Islande, il trouve sur les ballastières de la boucle de Poses des conditions favorables pour y passer la mauvaise saison.

A la Grande Noé comme sur le lac des 2 amants, vous pourrez l’observer dans d’excellentes conditions. Certains d’entre eux peuvent avoir des bagues nasales : Si vous arrivez à les lire, vous pouvez m’envoyer les codes couleurs ainsi que les chiffres et lettres permettant d’identifier l’individu marqué : je les transmettrai au bagueur concerné qui pourra nous raconter l’histoire de vie de cet oiseau. Ce type de marquage concerne aussi d’autres canards : ouvrez l’œil.

fuligule milouin mâle

morrillon bagué

 

 

Septembre 2013

Une espèce exotique à la Grande Noé : Originaire d'Amérique du Nord, la Bernache du Canada a été introduite par des collectionneurs d’anatidés ornementaux durant le 20 ème siècle, principalement en Grande-Bretagne, mais aussi dans beaucoup de pays européens dont la France. Sa reproduction étant aisée en captivité, de nombreux jeunes ont colonisé l’ensemble du continent et maintenant s’y reproduisent à l’état sauvage. Le Barnache du Canada niche maintenant sur bon nombre de plans d’eau où elle s’avère dominante sur de nombreuses espèces autochtones qu’elle perturbe en période de reproduction. Devenue rapidement une espèce envahissante, elle est régulée depuis quelques années par les gardes de l’ONCFS.

bernache du Canada

Sur la Grande Noé vous pourrez y trouver d'autres espèces invasives telles que la Tortue de Floride.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://grande-noe.gonm.org/index.php?trackback/16

Haut de page